SNUDI FORCE OUVRIERE 88
UD FO 88 4 rue Aristide Briand BP359 88009 EPINAL Cedex
snudi88fo@gmail.com


Après les manifestations du 23 janvier, La FNEC FP-FO confirme sa proposition d’une grève nationale
Publié; le 25 janvier 2013 | snudi FO 88

Le ministre n’a aucun consensus. Un appel clair de toutes les fédérations lui imposerait le retrait

Après la grève massive des instituteurs parisiens du mardi 22 janvier, le mercredi 23 janvier dans toutes les inspections académiques et rectorats et à Paris au ministère, se sont tenus des rassemblements de délégations exprimant la volonté des personnels que soit retiré le projet de décret sur les rythme scolaires et le projet de refondation de l’école.

3000 à Paris , 650 à Lyon, 300 à Marseille et à Bordeaux, plus de 300 à Saint-Brieuc, 100 au Puy en Velay,…dans tous ces rassemblements de délégations, souvent intersyndicaux ou à l’initiative de la FNEC FP FO et de ses syndicats, la volonté qui s’est exprimée est claire : le décret sur les rythmes scolaires c’est la loi, et la loi c’est la territorialisation-régionalisation de l’école dont nous ne voulons pas ; ni l’école, ni les lycées professionnels, ni l’orientation scolaire, ne doivent passer peu ou prou sous la coupe des mairies ou régions et les personnels refusent la double tutelle qui en découlerait. Ils refusent l’école du socle de compétences, ils refusent les contrats d’objectifs tripartites (Etat, établissement, collectivité), ils refusent l’école des territoires.

Dans les rassemblements du 23 janvier Force Ouvrière a rendu publique sa proposition faite à toutes les fédérations syndicales d’un appel à une grève nationale d’avertissement des fédérations et syndicats nationaux pour exiger le retrait de ses projets. Cette proposition exprime la volonté des personnels, cette proposition a été reprise par les personnels participant aux rassemblements du 23 janvier. Lundi 28 janvier à 17 heures, les fédérations syndicales doivent se réunir. La FNEC FP FO y confirmera sa proposition d’une grève nationale d’avertissement. Les personnels savent que ni les actions locales, ni les actions disloquées ou « originales » ne permettront d’aboutir.

Ils savent que le ministre n’a aucun consensus, qu’il est de plus en plus isolé. Un appel clair de toutes les fédérations lui imposerait le retrait.

A tous les niveaux, dans les réunions et assemblées de personnels, dans les réunions intersyndicales, il s’agit aujourd’hui de confirmer la disponibilité des personnels pour une grève nationale d’avertissement, pour le retrait des projets Peillon à l’appel des fédérations syndicales.

cale




Documents Liés
Après les manifestations du 23 janvier, La FNEC FP-FO confirme sa proposition d’une grève nationale
PDF - 33.5 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Journées de refondation de l’école !! ATTENTION !!
La circulaire sur les projets éducatifs territoriaux est parue...
Le décret sur les rythmes scolaires met en cause le droit au temps partiel et les décharges de direction
Appel des fédérations nationales de l’Education FO, CGT, SUD, CNT à la grève le jeudi 28 mars 2013
Communiqué des fédérations de l’éducation nationale
Loi Peillon : la collectivité territoriale au centre de tout… et le statut à la dérive ! Encore un exemple concret à La Rochelle
Après la grève nationale du 12 février : Décret sur les rythmes scolaires et projet de loi de refondation de l’école, le ministre doit répondre !
Grève nationale le mardi 12 février pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires ! Pour l’abandon du projet de loi sur l’école !
Après les manifestations du 23 janvier, La FNEC FP-FO confirme sa proposition d’une grève nationale
Déclaration de la cgt FORCE OUVRIERE et de la FNEC FP FO CSE du 8 janvier 2013
Le projet de Vincent Peillon n’a recueilli que 5 voix au Conseil Supérieur de l’Education : le ministre ne doit pas le publier
Le CSE approuve le projet de loi Peillon, FO a voté contre !
La Presse parle de FO, la fédération opposée au projet "Refondation"
Un exemple concret du projet Refondation à Lyon...
Le projet de loi refondation de l’école rendu public : FO demande au ministre d’y renoncer
Détails pratiques du PROJET DE DECRET SUR LES RYTHMES SCOLAIRES : TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS : INACCEPTABLE !!
Pétition FO Rythmes Scolaires
Vincent Peillon : "Nous demandons aux enseignants de revenir une demi journée de plus sans les payer"
Des péripéties d’un projet de loi à la préparation d’un rapport de forces
Après les annonces du Président de la République
1 | 2 |>
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo