SNUDI FORCE OUVRIERE 88
UD FO 88 4 rue Aristide Briand BP359 88009 EPINAL Cedex
snudi88fo@gmail.com


Carte scolaire 2019
Publié; le 24 janvier 2019 | snudi FO 88

Pour faire suite au Groupe de Travail "Carte scolaire 2019" du lundi 21 janvier, la DSDEN a communiqué la nouvelle proposition des écoles qui seraient impactées par une (ou des) suppression de classe à la prochaine rentrée scolaire.

Cette liste sera discutée en CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) lundi 28 après-midi.

53 classes sont sur la sellette et risquent d’être fermées.

Pour rappel, le département des Vosges doit rendre -15 ETP (Emploi à Temps Plein) au ministère.

Le DASEN prévoit de ré-abonder la cohorte des remplaçants à hauteur de +17 postes, répartis généralement à +2 remplaçants par circonscription. Cette nouvelle donnée est importante, car ces 17 postes à créer (qui ne sont pas des créations de classes) devraient s’ajouter aux 21 ouvertures déjà prévues par le DASEN.

Les 38 ouvertures proposées par le DASEN (17 remplaçants + 21 ouvertures diverses) se déclinent de cette manière :

+6 maîtres de ruralité (aide pédagogique sur les territoires ruraux)

+13 ouvertures de classes pour raisons démographiques (quelques fois ce sont des hausses d’effectifs, autrement, ce sont des absorptions des fermetures d’écoles)

+1 CP dédoublé

+1 encadrant pédagogique

+17 remplaçants

ATTENTION : 38 ouvertures + 15 postes à rendre = 53 classes potentiellement fermées à la rentrée 2019

Pour le Snudi-FO 88, toute fermeture de classe est inacceptable !!

Nous pensons que pour travailler dans de bonnes conditions, chacun (élèves + enseignants) devrait pouvoir profiter d’effectifs décents.

Malheureusement, lorsque les effectifs sont en baisse, l’administration n’a de cesse de fermer nos classes et aussi nos écoles rurales, pour regrouper nos enfants dans de plus grosses écoles qui seraient plus adaptées .

Faut-il comprendre que nos écoles de village qui sont des écoles de proximité, ne peuvent plus proposer un enseignement de qualité à nos enfants ?

N’oublions pas que rassembler les élèves d’un secteur dans une "grosse" école oblige ces mêmes élèves à passer un certain temps dans un bus et que, si le secteur s’agrandit, le temps de transport en bus peut devenir extrêmement long. Dans la Meuse, certains élèves du 1er degré passent plus d’une heure trente par jour dans le bus.

A force de fermer nos écoles et de regrouper les élèves, passer plus d’une heure dans un bus scolaire risque de devenir le quotidien de nombreux élèves vosgiens.

cale




SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo